A | A+ | A++

Introduction

Les zones urbaines induisent une consommation de sol inhérente à leur disposition sur le territoire, caractérisée par la grande durabilité des constructions, par le besoin d’infrastructures, et par leur irréversibilité – physique et économique – qui rend le sol presque impossible à récupérer. De plus, la construction implique une urbanisation antérieure du sol, qui vise la mise en place d’infrastructures de mobilité de tous types – rues, routes, eau, assainissement, élimination des déchets domestiques, électricité, gaz, téléphone, etc.- qui supposent une occupation du sol considérable. De même, la disposition de nouveaux lots de bâtiments sur le territoire génère de nouveaux besoins de mobilité qui multiplient la nécessité d’infrastructures à l’échelle locale et régionale, avec plus d’occupation d’espace.

Le projet UrbiLCA est conçu comme une capitalisation des projets approuvés dans le programme SUDOE Interreg IV B (2007-13), cofinancé par les fonds FEDER dans le domaine du développement urbain et de la construction durable. Parmi ces projets, est inclus le projet EnerBuiLCA « ACV pour l’Efficacité Energétique des bâtiments » (2011-12).

Afin de capitaliser les produits et résultats du projet EnerBuiLCA  la nécessité d’élargir l’échelle spatiale de l’ACV est envisagée, en étendant les limites du système des bâtiments aux zones urbaines, conçues comme un regroupement de bâtiments et d’infrastructures (rues, routes, parkings, distribution d’eau et d’énergie, système de collecte des déchets, espaces verts, etc.) qui fournissent une série de services et permettent le développement d’activités (comme la mobilité des habitants). De cette façon il est possible de modéliser l’impact global des zones urbaines (et pas seulement des bâtiments) en analysant l’influence des différents paramètres qui interviennent dans la conception et la planification urbaine du territoire.

D’un point de vue scientifique, parmi les étapes les plus importantes du projet se distingue la création de modèles mathématiques sur les processus et les infrastructures associés au cycle de vie des zones urbaines, incluant les principales alternatives envisageables pour l’approvisionnement en eau, électricité et combustibles, la mobilité des usagers, la conception architecturale et les équipements de bâtiments, ainsi que la collecte et le traitement des rejets et déchets générés.

Le projet porte sur le territoire SUDOE, en raison de la similitude des modèles urbains, des solutions constructives, des matériaux utilisés et des conditions climatiques dans ces régions, en cherchant des solutions communes pour un développement durable du secteur de la construction dans la zone SUDOE.
 

RÉSEAU THÉMATIQUE


SUIVRE: